gettyimages-1073803406-612x612.jpg

 

LE YOGA D'OSMOSE

 

Le yoga proposé (Hatha Yoga) est accessible à tous, il est axé sur le corps, le souffle et le mental et va agir en profondeur, au coeur même de la structure énergétique.

Cette discipline très ancienne, venant de l'Inde recherche l’unité, l’harmonie, la paix et la santé au coeur de l'individu ; elle cherche à harmoniser les énergies opposées et complémentaires (masculin/féminin) afin d'atteindre une certaine stabilité mentale.

Le mot YOGA vient du terme YUG qui signifie joindre et unir.

Le Hatha Yoga englobe la pratique de postures (asanas) statiques ou parfois dynamiques, de respirations (pranayamas) prises en conscience, de concentrations (dharana) et de méditations (dhyana).

Le but de la pratique est donc d'atteindre l’unité, d’éveiller un peu plus d’énergie vitale ; on retrouve également les notions de verticalité et d’immobilité.

 

N’étant plus tiraillé dans ses dualités, l’être unifié peut ainsi éveiller ses meilleures qualités, tant au niveau physique, énergétique, mental que spirituel.

 

C'est une source d'éveil pour le corps et l'esprit.

 

​Dans cette approche du yoga, il n’y a pas de recherche de "la posture parfaite", pas d'esprit de compétition ; chacun(e) avance à son rythme, selon son envie et son engagement.

 

C'est un moment pour soi dans l'instant, avec ses possibilités, permettant une reconnexion à ses énergies intérieures.

 

Ce n'est pas le corps qui s'adapte au yoga, c'est le yoga qui s'adapte au corps.

C'est une méthode riche et variée qui a pour but d'éveiller les meilleures qualités humaines ; elle va développer concentration, volonté, dynamisme, santé et endurance.

C'est une formidable voie d'accès vers une meilleure connaissance de soi.

​​

"Le corps est considéré par le yoga comme notre bien le plus précieux, notre temple, un véritable univers dans l'univers....... Nous devons donc l'entretenir avec amour et intelligence."

                                                                                                               C. Tikhomiroff

​​